Image Hosted by ImageShack.us

Petit bloc-notes doux-amer d'une amatrice de thé, de livres, de japonaiseries et de poésie.

19 février 2017

Des machines, de l'abstraction et des femmes - une expo lynchienne

vvvv

Posté par Beautymist à 14:09 - Dans mon atelier - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2017

L'expression claire et saine de la colère

Exemple de lettre envoyée par une femme abusée enfant par son propre père. Et par laquelle elle a pu obtenir ce dont elle avait besoin.

 

Quand tu as abusé de moi alors que j'avais douze ans, et jusqu'à dix-sept ans,

je me suis sentie abîmée, blessée, trahie, détruite. Je suis d'autant plus furieuse que tu étais mon père.

j'aurais attendu de toi le respect de mon corps et de mon âme, et la protection qu'un père doit à ses enfants.

Je te demande de reconnaître ma souffrance, ma détresse, et combien ton acte m'a abîmée en tant que femme.

Je te demande de t'excuser de te ce que tu as fait et que nous parlions ensemble de ce que tu pourrais faire ou me donner en guise de réparation.

 

Ainsi nous pourrons peut-être communiquer de nouveau.

 

 

 

 

Posté par Beautymist à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2017

VIVRE !

vivre_s

Posté par Beautymist à 23:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2017

[cadeau] Pour fêter cette année qui commence !

Chers lecteurs, voici trois cadeaux de ma part :

 

jardin_mirmande_blog

Une porte ouverte (c) Beautymist

IMG_20131213_02588

Un message d'espoir (c) Beautymist

 

 

img_magnolia_blog

 Une explosion de fleurs ! (c) Beautymist

 

En espérant que cela vous fera plaisir.

 

Enjoy!

-Beautymist

Posté par Beautymist à 08:43 - Regards - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 janvier 2017

[recette] Le hummus (ou houmous), BM style

Bonjour,

4_wa

Le hummus (ou houmous), BM style

J'ai envie de partage avec vous un de mes petits bonheurs : la préparation toute simple du hummus(purée de pois chiches à l'orientale).

Il vous faut :

1 grosse boîte de pois chiches ("hummus" en arabe)
1 cuilerée à soupe de tahine (purée de sésame, se trouve dans les épiceries orientales)
1 citron
5 gousses d'ail (ou moins, selon votre goût)
1 pincée de sel
de l'huile d'olive
1 pied mixeur
paprika en poudre

Ouvrir la boîte de conserve contenant les pois chiches dans leur jus. Laisser les pois chiches dans la boîte, mais vider un peu du jus (environ 1/3) dans l'évier.
Mixer le tout avec le pied mixeur, en se servant de la boîte de conserve comme récipient (pratique, ça fait moins de vaisselle).

Ajouter les 5 gousses d'ail entières, remixer le tout.

Dans un bol, délayer une bonne cuillerée à soupe de tahine, avec le jus d'un citron entier sans les pépins, 1 pincée de sel, une bonne rasade d'huile d'olive. mélanger énergiquement (la tahine est une purée très épaisse et grasse, qui est à mélanger au préalable dans son pot d'origine).

Rajouter la tahine délayée à la purée de pois mixée, remixer le tout.

Verser le mélange dans un saladier, aplanir la surface avec une fouchette. Verser une fine dose d'huile d'olive sur le dessus du hummus et saupourer d'un peu de paprika.

Servir avec du pain pita chaud.

Bon app' !
-Beautymist

 

 

Posté par Beautymist à 09:05 - Petits bonheurs - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 janvier 2017

Insérer ici un titre qui donne envie de lire la suite...

Bonjour,

 

tea_griffon

photo (c) Beautymist

J'en ai plein le dos de la misère, marre d'être un forçat de la faim... et les compliments ne paient pas les factures.

Mais merci quand même.,

A force de traiter les gens comme des chiens, ils finissent enragés, comme moi.

Je vais mordre le premier qui approche. Je l'ai déjà fait et je recommencerais pas touche et bas les pattes

Marre de l'argent sale aussi

marre de crever dans un coin tandis que mes tortionnaires prospèrent

marre des bailleurs peu scrupuleux et irrespnsables qui louent des trucs pourris (si l'instalation électrique est pas aux normes, c'est ma peau qui est en jeu DUCON) tout en me tenant le discours bien pourri et hypocrite comme quoi ils me font une fleur de me louer leur truc pourrave.

BEN VOYONS.

Je suis adulte, autonome et responsable mais y'en a marre de trimer pour les toxiques et les pervers. Marre, marre et re-MARRE.

Quand donc finira la semaine ? Qaund donc justice sera faite ?

Marre de ceux qui s'approprient mon bien, le fruit de mon travail et de mon intelligence, marre de voir des vieilles dames souffrant d'Alzheimer laissées là seules, livrées à leur triste sort, marre de ces villages qui sont de vastes orphelinats à ciel ouvert, marre de tomber sans cesse dans les lignes de faille de la fracture sociale, marre des avocats commis d'office qui sont complice d'un système judiciaire en voie de clochardisation, marre des "bon courage !" et autres tapes dans le dos.

Quand je serais grande, je voudrais vivre, sortir du camp de concentration, de cette cave humid et sombre et bien réelle où je n'en finis pas d'avoir froid, faim et peur.

Marre des solutions toutes faites, des "mais allez donc voir un psy", des suggestions contre-productives "et l'assistante sciale, elle a dit quoi ?"

Tout ce que je veux c'et que le bal des hypocrites ne porte pas demain un T-shirt "je suis Beautymist" comme ils l'ont fait en d'autres ccasions.

Le devoir de mémoire justifie un peu trop souvent le droit à l'indifférence pour la détresse d'autrui.

Moi, je n'ai plus ni travail, ni famille, ni patrie.

Et maintenant, on fait quoi ?

Posté par Beautymist à 09:27 - Cauchemars - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2017

On s'fait une toile ?

Bonjour,

Alors aujourd'hui, un questionnaire cinématographique, qu'Océane a piqué à Olivia !

cine_laura_50766320

Un film ? Laura (1944) J'ai beaucoup aimé "La dame sans camélias" (1953), le premier film d'Antonioni.

Une histoire d'amour ? Laura (1944), le récent "Bright Star" ou "Notorious" (Hitchcock).

Un sourire ? Gilda disant "Qui ça ? Moi ?" dans le film éponyme. Photo par Colette Portal, extraite de son livre (génial) "Version Originale". Voici un extrait de ce livre :

DSC01487

Un regard ? Ah ! les yeux très noirs d'Anna Magnani

magnani_18893905

Une voix ? les voix de femmes rauques et sensuelles : Jeanne Moreau, Scarlett Johansson et bien sûr, Lauren Bacall

Un acteur ? Cary Grant (dans tous ses films) et Gregory Peck (dans Spellbound)

Une actrice ? Liv Ullman

Un clown ? Peter Sellars dans "Being There".

Un début ? ... Celui de "La Comtesse aux pieds nus" (1954) qui commence par... la fin, c'est-à-dire l'enterrement de la Comtesse.

contessa55163

"V. O.", photo Colette Portal (Version originale) 1978; Titre du Film: La Comtesse aux pieds nus (1954) Actrice: Ava Gardner; ©Editions Gendre, Paris.

 

Une fin ?... Je ne sais toujours pas... et dire que la première version de ce billet date de juillet 2011 !

Un coup de théâtre ? le retour de Laura...

cine_hable

Un générique ? Tous ceux des films d'Almodovar, génialement orchestrés par un Ibérique dont j'oublie toujours le nom ! Ah mais oui, c'est Juan Gatti ! Voir par exemple ici, le générique des fameux "Talons aiguille".

cine_salondemusique

Une scène-clé ? l'apparition de l'insecte dans "Le salon de musique" (1959) de Satyajit Ray.

Un plaisir coupable ? le voyeurisme, dans Blow-Up d'Antonioni.

Un film que tu es le seul à connaître ? Achik Kerib (1989), un film mi-géorgien, mi-arménien, de Paradjanov. Découvert grâce au cycle "cinéma géorgien" donné à la salle Garance du Centre Georges-Pompidou, à Paris. J'ai même une photo du tournage de ce film... mais mon scanner est en panne :-(

cine_achik_kerib

Un fou rire ? The Big Lebowski et son tapis. Parce que mes parents, en soixante-huitards non-repentis, lui ressemblent, à ce grand "Dude" !

Une mort ? la mort non montrée mais inévitable à la fin de "Notorious".

Un duo d'acteurs ? le duo irrésistible dans la série des "Thin Man" : William Powell & Myrna Loy. Ils représentent le meilleur du cinéma populaire des années 30 et 40. Petit hommage à Myrna, que l'on voit ici au début avec Powell himself :


Une scène de cul ? alors là, je n'ai pas vu "Un Tango à Paris", donc rien à dire de spécial...

Une réplique ? "I'm not kind, I'm vicious. It's the secret of my charm" Waldo Lydecker dans "Laura".

Un cinéaste ? Antonioni über alles.

Une scène gore ? la baignoire et son contenu dans "Le silence des agneaux".

Une fusillade ? hein ? peut-être quand Baby Face Nelson tire en l'air dans "O'Brother" des frères Coen.

Un beau gâchis ? The Tree of Life.

Un traumatisme ? "Fire Walk with Me" de David Lynch, un réalisateur que j'aime beaucoup par ailleurs, mais qui m'a durablement traumatisée !

Un baiser ? L'incroyable jeu avec la censure d'Hitchcock filmant un long, long baiser langoureux dans Notorious (à une époque où ça ne faisait pas). L'un des baisers les plus érotiques de l'histoire du cinéma, par un maître !

Une chanson ? "aimer la vie, aimer les fleurs, aimer les rires et les pleurs..." bref, toutes les chansons des films de Jacques Demy. Je les connais par coeur et je casse les pieds avec à mon entourage. Sinon, j'imite à la perfection Baloo dans la chanson du "Livre de la Jungle"... En voici une parodie israélienne qui se moque de Google...

Et voici les célèbres soeur Garnier :

Une belle frousse ? L'apparition de la nonne dans la version restaurée de Vertigo d'Hitchcock. Tiiiiiing ! j'ai sauté dans mon siège !

Un monstre ? Un vrai-faux insecte que j'ai reçu sur les genoux lors de la projection d'un film d'horreur des années 50 avec effets très spéciaux !

Une petite larme ? "Bright Star" m'a beaucoup fait pleurer...

Un personnage secondaire ? La secrétaire du Dr Apfelglück... "Le docteur fait un peun de rangement !"...

Bonus :

 

-Beautymist.

 

 

Save

Save

Posté par Beautymist à 08:46 - Regards - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 janvier 2017

En 2017 je souhaite...

sinon_rien

photo (c) Beautymist

Et... bonne année à tous mes lecteurs ! ;-)

-Beautymist

Posté par Beautymist à 14:13 - Saisons - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 décembre 2016

C'est l'hiver !

Bonjour,

 

 

tumblr_nzoe9o6pZf1rx9azpo1_540

 

Je vous souhaite un excellent premier jour de l'hiver ! Tout plein de merveilles en cette nouvelle saison.

Comme le temps est détraqué (ma bonne dame...), il ne neige pas encore... il fait même un temps d'une douceur suspecte... que l'on peut choisir de savourer tout de même, en attendant la prochaine glaciation.

 

a23201c9ffaeae4fae50b2b319403754

 photo d'Elena

Je vous invite à parcourir mon dossier "spécial hiver" sur pinterest à cette occasion. Et surtout, que la paix soit sur cette Terre !

 

f6c0243fd2827122c4ced12724e605c3__1_ 

source de l'image : http://www.thefrenchtangerine.com/2012/12/happy-holidays.html

 

 -Beautymist

 

Posté par Beautymist à 09:09 - Saisons - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2016

On devient écrivain le jour où...

...on tourne le dos aux siens - comme l'écrit Brina Svit dans "Peit éloge de la rupture".

 

brina_svit

 

Les écrivains apparaissent le plus souvent dans des familles toxiques et dysnfonctionelles, où la haine, la folie et la mort sont omniprésentes.

 

C'est en tout cas ce qui se passe pour moi, auteur de ce blog : je n'ai à inventer, ma violente réalité quotidienne étant plus folle que n'importe quelle oeuvre de fiction. Il me suffit de modifier des noms propres, de changer quelques détails permettant une identification de personnes encore en vie et le tour est joué.

 

Mais ce n'est pas facile pour autant : c'est écrire dans le fracas permanent, c'est écrire sous un bombardemetn comme un correspondant de guerre, c'est écrire dans les larmes et le sang et la sueur... AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD.

 

C'est écrire car la famille (le système familial), mais aussi toute une société (le système social, le plus souvent patriarcal) vous a fait taire, souvent durant des décennies, a tenté de vous effacer de l'histoire... à commencer par l'omission systématique de votre nom du générique des films à la production des quels vous avez pourtant contribué par votre dur labeur.

 

C'est reprendre le pouvoir, afin de ne pas devenir fantôme... écrivain fantôme... c'est ainsi qu'on dit "nègre" en anglais.

 

Ma&is voilà... ce n'est pas mon genre de fantôme de végéter en vieux drap mouillé sur un radiateur. Je suis plutôt du genre fantôme vorace, qui dévore tout (ce qui se lit) sur son passage...

 

A bon entendeur...

 

 

 

 

Posté par Beautymist à 08:38 - Au fil de la plume... - Commentaires [1] - Permalien [#]