Tea and Tattered Pages

Petit bloc-notes doux-amer d'une amatrice de thé, de livres, de japonaiseries et de poésie.

11 janvier 2017

Insérer ici un titre qui donne envie de lire la suite...

Bonjour,

 

tea_griffon

photo (c) Beautymist

J'en ai plein le dos de la misère, marre d'être un forçat de la faim... et les compliments ne paient pas les factures.

Mais merci quand même.,

A force de traiter les gens comme des chiens, ils finissent enragés, comme moi.

Je vais mordre le premier qui approche. Je l'ai déjà fait et je recommencerais pas touche et bas les pattes

Marre de l'argent sale aussi

marre de crever dans un coin tandis que mes tortionnaires prospèrent

marre des bailleurs peu scrupuleux et irrespnsables qui louent des trucs pourris (si l'instalation électrique est pas aux normes, c'est ma peau qui est en jeu DUCON) tout en me tenant le discours bien pourri et hypocrite comme quoi ils me font une fleur de me louer leur truc pourrave.

BEN VOYONS.

Je suis adulte, autonome et responsable mais y'en a marre de trimer pour les toxiques et les pervers. Marre, marre et re-MARRE.

Quand donc finira la semaine ? Qaund donc justice sera faite ?

Marre de ceux qui s'approprient mon bien, le fruit de mon travail et de mon intelligence, marre de voir des vieilles dames souffrant d'Alzheimer laissées là seules, livrées à leur triste sort, marre de ces villages qui sont de vastes orphelinats à ciel ouvert, marre de tomber sans cesse dans les lignes de faille de la fracture sociale, marre des avocats commis d'office qui sont complice d'un système judiciaire en voie de clochardisation, marre des "bon courage !" et autres tapes dans le dos.

Quand je serais grande, je voudrais vivre, sortir du camp de concentration, de cette cave humid et sombre et bien réelle où je n'en finis pas d'avoir froid, faim et peur.

Marre des solutions toutes faites, des "mais allez donc voir un psy", des suggestions contre-productives "et l'assistante sciale, elle a dit quoi ?"

Tout ce que je veux c'et que le bal des hypocrites ne porte pas demain un T-shirt "je suis Beautymist" comme ils l'ont fait en d'autres ccasions.

Le devoir de mémoire justifie un peu trop souvent le droit à l'indifférence pour la détresse d'autrui.

Moi, je n'ai plus ni travail, ni famille, ni patrie.

Et maintenant, on fait quoi ?

Posté par Beautymist à 09:27 - Cauchemars - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Insérer ici un titre qui donne envie de lire la suite...

Nouveau commentaire