Tea and Tattered Pages

Bloc-notes doux-amer d'une amatrice de thé, de livres, et de japonaiseries.

19 novembre 2006

Le mystère du jasmin...

wendell_webber_0802_solution_garden_2
photo de Wendell Webber

Et pour inaugurer cette rubrique "jardins en ville", je m'en va vous narrer tout de suite « Le mystère du jasmin », un feuilleton vert, citadin, et plein de rebondissements.

Or donc...
J'ai hérité de ma mère un plant de jasmin en pot qui dépérissait sous son climat de montagne.
Chez ma mère ce pot de jasmin était entreposé à l'extérieur, donc exposé à des vents froids et cruels (mistral), à l'altitude, un climat de garrigue pauvre. Bref, le jasmin dépérissait sous des conditions aussi peu propices...

Et hop ! Je décide de l'adopter.

Moi qui vit en ville, j'ai pris ce pot et l'ai installé dans un tout autre milieu : à l'intérieur, en plaine, sous un climat plus doux...
Le jasmin a cessé de dépérir, mais il semblait freiné dans son développement. Certes, sa croissance avait repris, il donnait une feuille par ci par-là. Mais tout ça ne donnait que deux ou trois feuilles... par an !

D'un côté, j'étais contente de voir sa croissance repartir, mais de l'autre, je me posais des questions...
Car il était dans une terre riche, il était chouchouté, suffisamment arrosé et exposé à la lumière, bref, c'était un mystère : pourquoi ne poussait-il pas plus ?

Et ce soir, tout à fait par hasard, j'ai trouvé la réponse, tellement évidente, du genre "mais c'est bien sûr !".
La raison ? Il était victime de la "malédiction des petits oeufs jaunes".

ci-dessous, réponse rapide et non relue et même pas illustrée de cette histoire d'oeufs jaunes.
si je suis de bon poil (on peut rêver) je vous mettrai en ligne une version remaniée et illustrée, car oui, j'ai pris des photos de ces ignobles oeufs jaunes....

TRUC très IMPORTANT concernant les plantes achetées en pot plastique :
il faut traquer les petits oeufs jaunes ! je vais vous expliquer ça...
ça se fait au moment du rempotage initial. en effet, la culture intensive des plantes vendues en pots de plastique fait non seulement pousser la plante pour qu'elle soit jolie et donc vendable, mais favorise aussi la prolifération de petits oeufs jaunes (qui à l'éclosion, donnent un vers qui ronge les racines et fait mourir la plante). Ce processus étant invisible, bien des plantes achetées qui sont laissées dans leurs pots de plastique d'origine sont très attirantes le jour de l'achat et meurent ensuite très rapidement sans qu'on sache pourquoi.

Alors, comment faire ?
C'est tout simple, même si pas très ragoûtant.
Sortir délicatement la plante de spot de plastique.
Au-dessus d'une bassine ou d'une grande feuile de papier-journal, enlever délicatement la terre qui entoure les racines.
On enlève d'abord le plus gros de la masse de terre en agitant un peu les racines, puis on les peigne toujours très délicatement, en évitant de les casser, avec les doigts écartés. on enlève ainsi progressivement TOUTE la terre. On peut éventuellement s'aider en passer les racines sous un jet (faible) d'eau froide. Il faut ensuite bien regarder les racines, les écarter doucement avec les doigts au besoin, et détecter la présence de petits oeufs d'un jaune assez vif. Les plus petits sont parfois plus blancs, mais leur couleur et la surface lisse de leur coquille les distingue assez nettement de la terre et de la texture des racines, donc ce repérage est facile.

prendre chaque oeuf entre le pouce et l'index et L'ECRASER sans pitié sur le papier journal. un liquide blanchâtre s'en écoule.
s'essuyer le bout des doigts sur le papier journal et recommencer. bien examiner la plante sous toutes les coutures, car UN SEUL oeuf qui subsisterait pourrait à lui seul avoir raison de la plante.

Se munir ensuite d'un pot en terre (pas en plstique) d'un diamètre supérieur au pot plastique dans lequel a été vendue la plante (ne pas oublier que la plante y est comprimée au maximum, et qu'il lui faut donc absolument un pot plus grand), de la terre fraîche (jeter la terre contaminée par les oeufs). Rempoter en veillant à mettre une couche de graviers d'abord au fond du pot (pour un meilleur drainage de l'eau d'arrosage). Puis un peu de terre fraîche, puis mise en place de la plante. Enfin, on recouvre la totalité des racines de terre, on tasse bien, et on arrose abondamment (uniquement ce premier jour, lors du rempotage). Par la suite, arrosage modéré, selon les besoins de la plante. Attentio à ne pas trop arroser, ça fait pourrir les racines.

Et voilà ! Une opération de rempotage classique, avec une élimination minutieuse des fameux oeufs jaunes, et la plupart des plantes en pot du commerce ne pourront que s'épanouir pour vous remercier de vos bons soins !

BM

illustration : photo de Wendell Webber, publiée dans "RS".


*
*
*
*
*
*
*
*
*

Rempotage, mode d'emploi (pour citadines pas empotées) = article oeufs jaunes

Posté par Beautymist à 21:54 - Jardins en ville - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Le mystère du jasmin...

    mici

    Ouuh ! Merci beaucoup pour l'aide des oeufs jaunes, quelle horreur ! En effet, j'ai acheté il y a quelques mois une belle plante verte sous un pot en plastique. Ses feuilles tombaient toutes peu à peu alors j'ai décidé de changer de pot, et je découvre....de magnifiques oeufs jaunes... c'est écoeurant de savoir que ce sont des vers ! Merci car ma plante en avait partout ! Bah, et dire que j'avais ça dans ma chambre, c'est répugnant !
    Merci beaucoup et bne journée !

    Posté par laureen, 18 juin 2008 à 15:17 | | Répondre
  • Merci pour ces infos. On confond souvent ces oeufs avec de l'engrais progressifs.
    Existe-t'il un produit bio pour combattre ce phénomène ?

    Posté par Jean-Francois, 29 juillet 2010 à 10:22 | | Répondre
  • Ouah, merci pour cette info !
    Tout en me demandant si c'était vraiment bénéfique, je pensais que ces oeufs jaunes étaient ajoutés par les horticulteurs dans le terreau de rempotage !

    Posté par maddawack, 29 décembre 2006 à 16:55 | | Répondre
  • L'avis d'un pro serait fortement apprécié de tous .

    Posté par ANAOKA, 03 mars 2017 à 12:32 | | Répondre
Nouveau commentaire