Tea and Tattered Pages

Bloc-notes doux-amer d'une amatrice de thé, de livres, et de japonaiseries.

16 avril 2016

Le judoka qui aimait les roses



Fin d’automne, à Paris. Ce jour-là, je cherchais la maison de Victor Hugo. Je me souvenais qu'elle se trouvait à l'un des quatre angles de la place des Vosges. Je me suis donc dirigée vers celui que je connaissais le mieux, là où il y a une petite porte qui mène au jardin de l'hôtel de Sully. Cette petite porte secrète est un de mes lieux parisiens fétiches.

 

14152424650_6c26a30358_o



C'est dans cet étroit passage qu'il m'a vue. Il m'a dit avoir été saisi par ma silhouette. Moi, je n'ai rien vu, je n'ai entendu qu'une voix qui me parlait et à qui j'ai proposé en retour de chercher avec moi la maison de Victor Hugo. C'est au numéro 6. Il était plus de 16 heures.

Le temps pressait, je devais bientôt rejoindre un ami. Je me suis donc laissée tenter par un thé avec cet inconnu plutôt qu'avec Hugo. Ca a été très drôle et tendre, ce thé. Et provocateur. Nous avons convenu, l'humeur légère, d'un rendez-vous un peu excentrique. Devant la maison de V. H., toujours, mais à minuit.

Nous y étions tous les deux en avance. A nouveau, nous avons rendu jaloux quelques voyeurs attardés. Il m'a dit être tombé amoureux de ma folie et de ma témérité à venir à un tel rendez-vous.



Et puis, nous sommes allés sauver une rose.

Elle était belle, seule et rouge. Et il l'avait mise dans une flaque d'eau en attendant de pouvoir revenir la prendre et l'emmener chez lui. C'est un homme très beau, très viril, rendu fort par la pratique du judo de haut niveau, et qui a la passion des roses. Il garde le portrait de ses chéries -la "le rouge et le noir", la "glamis castle", la "king arthur", la blanche "nevada" – dans son portefeuille.



Etrange nuit, étrange rencontre… Nous nous sommes avoué franchement avoir eu une journée bien remplie et être fatigués. Nous sommes donc allés chez lui admirer les rosiers de son balcon et boire trois variétés de thé différentes. Nous avons bien dormi, devisé, pris le petit déjeuner ensemble sur le balcon fleuri et ensoleillé, parmi toutes les choses qu'il sied aux amants de faire...

 

Texte et image (c) Beautymist 2005-2016

Posté par Beautymist à 00:56 - Au fil de la plume... - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur Le judoka qui aimait les roses

    Joli texte, plein de douceur... Juste pour info, le petit Kriss Nature à droite n'existe plus, il a été remplacé par un forum, bien plus convivial http://faaxaal.forumactif.com/

    Bonne journée à toi

    Posté par Faaxaal, 16 avril 2016 à 02:37 | | Répondre
    • Merci Christian de ton message, j'ai mis à jour le lien. L'image "Kriss Nature" mène désormais au forum faaxaal.

      Bonne journée !

      BM

      Posté par Beautymist, 16 octobre 2016 à 21:06 | | Répondre
  • Bonjour,

    Très romantique dans le "poétique".
    "et puis, nous sommes allés sauver une rose"...
    Je n'ai pu m'empêcher de me dire que la rose en question, pouvait être toi.
    Merci pour cette tasse de thé, dont je sens le parfum des rosiers...

    Posté par Ethéréa, 16 avril 2016 à 12:13 | | Répondre
    • Merci de ton message !

      Je n'ai pas besoin d'être sauvée, mais un coup de main concret de temps en temps, entre voisins bienveillants... ça ne fait pas de mal par les temps qui courent.

      D'ailleurs j'ai réussi à obtenir celui dont j'avais besoin et que tu n'as pu/su/voulu m'offrir il y a quelques mois de cela, déjà.

      Je te souhaite le meilleur,

      BM

      Posté par Beautymist, 16 octobre 2016 à 21:04 | | Répondre
Nouveau commentaire